Bonne année 2016

En ce début de nouvelle année, il nous faut nous retourner vers cette année « horrible » qu'aura été l'année 2015. Nos pensées iront vers celles et ceux qui ont été les victimes innocentes de cette nouvelle forme de « guerre », à laquelle nous allons devoir nous habituer et dont on refuse de citer le nom de l'ennemi. Pensons aussi aux blessés marqués à jamais et à tous les membres de leur famille. Mais la vie continue et il nous faut garder intact cet optimisme et cette foi dans un avenir toujours meilleur, car c'est lui qui nous permet de faire face dans les pires circonstances.

Pour ces vœux de nouvelle année 2016, je souhaite :

· que notre police et nos armées obtiennent pleine réussite dans l'accomplissement de leurs missions de protection des Français et de l'intégrité de la Nation, en continuant à avoir le soutien de la population.

· que ceux qui nous gouvernent aient le courage de prendre et faire appliquer les mesures adaptées contre ceux qui refusent les lois de notre République.

· que la France arrête de s'enfoncer dans ces déficits qui plombent notre économie, générant de graves difficultés pour les plus faibles d'entre nous.

· que nous, adhérents de l'UNC, conservions notre sang froid et continuons, en les amplifiants si possible, nos actions de mémoire, de solidarité, de cohésion avec la population, afin qu'en cette période floue, nous soyons tous ensemble « Unis comme au front »

Avec tous les membres du conseil d'administration, je vous adresse mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de joie en famille.

Claude Perrier

Président Départemental

Le mot du Président, mai 2015 :

Mes ambitions pour l’UNC :

En prenant la succession du Président Marcel BARON, soyez assurés que je ne vais pas révolutionner la manière de travailler de l’UNC Départementale.

Notre association qui se dirige vers son centenaire, a su évoluer doucement au cours des ans et il n’est pas question de tout remettre en cause.

Ma première ambition est de rester fidèle au modèle de nos Pères Fondateurs, le Père BROTTIER et Georges CLEMENCEAU, et bien sur, à notre Maison Mère : l’UNC PARIS, en appliquant, quoi qu’il arrive, notre devise « UNIS COMME AU FRONT ».

Plutôt que de s’éteindre doucement, utilisons cette devise pour perdurer, dans les UNC locales, ou les effectifs sont en forte baisse. Regroupons- nous pour pouvoir continuer à faire flotter le drapeau de l’UNC lors des Cérémonies en Mémoire de nos Anciens Morts pour la France.

Troisième UNC départementale au niveau effectif et plus importante association d’anciens combattants au sein du Départemental, nous devons maintenir notre position en continuant nos efforts de recrutement.

Pensons qu’à partir d’octobre prochain, un certain nombre de TRN et cartes du combattant vont être attribuées à nos jeunes camarades OPEX. Il y a là, un vivier de jeunesse dynamique qui pourront gonfler vos rangs et que vous pourrez former en les prenant sous votre aile. Ils sont dans la lignée des combattants de 14/18, 39/45, TOE, Indo, AFN.

Continuer le « RECRUTEMENT » des OPEX et des Soldats de France est donc ma seconde ambition, que je ne réussirais que grâce à vous, dans vos communes.

Ma troisième ambition aura pour terme : « SOLIDARITE ». Je sais que ce terme est parfois galvaudé, mais pour nous, il doit être vivant. L’Union et la Solidarité sont deux termes forts hérités de nos Pères fondateurs.

Il nous faut accentuer notre action dans ce domaine. Pour cela, j’ai besoin de vous. C’est par vous, par votre connaissance de vos adhérents, de votre territoire, que l’on arrivera à remplir pleinement et efficacement cette vaste mission, qu’est la SOLIDARITE, auprès de nos adhérents sans exclusive.

Nous sommes au Service de la Mémoire, au service des plus anciens parmi nous et au service de ceux qui sont dans la difficulté. Ce service implique d’être vigilants et observateurs.

Ma quatrième ambition, est de continuer de vous informer le mieux possible, avec l’aide des Administrateurs qui ont repris la charge des commissions « Communication » et « Presse » La COMMUNICATION est essentielle dans une association aussi importante que la nôtre. Mais elle ne doit pas être à sens unique du haut vers le bas. Il faut aussi qu’elle remonte du bas vers le haut. Sachez que je serai à votre écoute et toutes vos suggestions seront les bienvenues..

Bien sur, j’ai encore un certain nombre d’idées qui sont en « chambre de mûrissement ». Mais en ce début de mandat, vous devez retenir ces quatre pôles d’action : L’UNION, la SOLIDARITE, le RECRUTEMENT, la COMMUNICATION.

Vive l’UNC 35 et longue vie à vos associations locales.

Qui est le nouveau Président ?

Notre nouveau Président Départemental, Claude PERRIER est un fils de gendarme, né dans les Landes le 5 Août 1940 à MUGRON, dans un petit village surplombant la rive gauche de l’Adour. Marié, trois enfants et quatre petits enfants.

Il fait ses études, de 13 à 18 ans à l’école d’Enfants de Troupe de TULLE et s’engage le 5 Août 1958 dans le Matériel.

Après avoir fait son peloton sous-officier, est nommé MDL le 1er Août 1959. A l’issue de sa spécialité mécanicien avion, il se porte volontaire pour aller en Algérie. Dans un premier temps, est affecté comme instructeur au camp de l’Alma et en mars 1961 il se retrouve mécanicien avion de l’ALAT à la 676ème CRALAT de CHERAGAS, jusqu’en Août 1962.

En 1963, il réussit le concours d’Elève Officier d’Active de l’école de FONTAINEBLEAU. Choisit la spécialité officier mécanicien Auto –Engions Blindés.

Est nommé Sous-lieutenant en septembre 1964.

Affecté en Allemagne, il rejoint la 55ème CLRM de TÜBINGEN et devient chef de Section Mobile de Réparation et accède à la barrette de lieutenant le 1er Octobre 1964.

A l’issue du stage du Certificat Technique, il devient Officier de Marque de l’AMX 10 et le 1er avril 1969, se retrouve affecté au Bureau d’Etudes Techniques de VERSAILLES.

Promu au grade de Capitaine le 1er Juillet 1974.

De 1977 à 1979, il est affecté à TAHITI à la Direction des ateliers, de la Sous Direction Technique, pour faire son temps de commandement de capitaine.

En septembre 1979, il est affecté à la Section d’Etudes Techniques du Matériel à VERSAILLES et retrouve son poste d’officier de marque.

Le 1er juillet 1982, il est nommé Commandant.

De Septembre 1983 à Septembre 1985, Il commande le 51ème Groupement de Réparation du Matériel à TREVES en RFA.

De Septembre 1985 à Septembre 1987, il devient chef du Bureau Soutien Organisation Instruction du 7ème RMAT de TREVES.

Il est nommé Lieutenant colonel le 1er juillet 1986.

En septembre 1987, il est affecté comme Sous Directeur Technique du Service Central des Approvisionnements à VERSAILLES – SATORY.

Ayant été contacté par une Entreprise de Travaux Publics, il quitte l’Armée le 1er janvier 1990, après 32 ans de service.

Du 1er janvier 1990 à fin décembre 1998, il assure le poste d’adjoint Technique responsable des usines de fabrication d’asphalte de l’Entreprise (Gennevilliers, Montpellier, Marseille, Lille, Rouen). Durant cette période, il a l’occasion d’en construire quatre autres (Lyon, Toulouse, Tours, Nantes) depuis la réflexion sur papier jusqu’à la mise en service.

 

Se retire en fin 1998 à Saint Malo. Il adhère à l’UNC de Paramé et en 1999 en prends la Présidence. Œuvre pour le regroupement des trois UNC du Grand Saint Malo. Regroupement qui se fait en deux temps. En 2001, Paramé et St Malo et en 2012 avec St Servan.

Président de l’Arrondissement de St Malo en 2000, puis Vice président de l’UNC 35 en 2014.

Depuis son arrivée à St Malo, il aura été Délégué de l’ACO pendant quelques années, Trésorier d’une association s’occupant de personnes âgées pendant six années, membre actif de la Croix Rouge de St Malo pendant six années et aura participé à d’autres associations. (ANOCR, AET, ANAMAT).

21 avril 2017

 

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player